Libellés

Who's in da house ?

dimanche 6 novembre 2011

[Ciné] 11-11-11


Joseph est un auteur célèbre aux fans innombrables. Alors qu'il tente de faire le deuil de sa femme et son enfant qui ont péri dans un tragique incendie, Joseph se rend bientôt compte que divers incidents ont tendance à avoir un rapport avec le nombre 11. 
Il décide de se rendre à Barcelone pour rendre visite à son frère, pasteur paraplégique, et à son père mourant lorsque des événements étranges commencent à se succéder.

~

This "review" may contain SPOILERS ! 

Le réalisateur de Saw et de Mother's Day nous revient ici avec un nouveau classique revisité : le film d'horreur/thriller religieux. Le film aurait pu être bien s'il n'était pas rapidement tombé dans les gros clichés, les effets cheap style Halloween des années 80 et la prévisibilité du dénouement. 

Ajoutons à cela de nombreux points d'interrogation (certes, on devine aisément ce dont il est question, qui est gentil qui ne l'est pas, ce qui se trouve sur les photos que la gonzesse crame,  mais certains flous volontaires n'étaient absolument pas nécessaires et frustrent quelque peu le spectateur pour pas grand chose) et des effets de suspense très faciles, un scénario finalement peu recherché et des acteurs simplement décents, et on se retrouve avec un divertissement potable mais creux. La scène de fin associant les riches ornements des églises catholiques à un message satanique était de trop et la petite réplique trop mortelle I am the end à laquelle on s'attend depuis au moins une demi heure (et qui nous évoque une mauvaise chanson de Marilyn Manson) ne suscite rien d'autre qu'un bâillement. 

Ne vous faites pas chier, si vous voulez voir un film rigolo avec au moins un acteur vraiment bon, tapez-vous End Of Days avec Gabriel Byrne (et l'ami Arnold qui pour une raison sombre et inconnue s'est retrouvé la vedette de ce film qui aurait moins eu l'air d'un gag géant si on lui avait trouvé un acteur principal moins mentalement attardé).


5/10

Aucun commentaire: